La vache.......en INDE (suite)
La Vache…..en INDE
 
La vache  est vénérée dans toute l’Inde, ce qui peut s’expliquer de plusieurs façons. Cet animal fournit un aliment de première nécessité, le lait et ses dérivés. Parmi ces derniers, il faut citer particulièrement le ghî (beurre fondu), servant à la fois de produit de luxe que l’on ajoute au riz et comme offrande par excellence à la Divinité. On en oint les statues et emblèmes des Dieux, on en jette dans le feu sacré qui transmet aux Dieux les prières et invocations des hommes.
 
La vache donne la bouse, laquelle, mélangée avec des végétaux et séchée, fournit du combustible. Cette même bouse, combinée à l’eau et répandue sur la terre battue qui constitue le sol de la plupart des habitations, éloigne les insectes, y compris les scorpions. La bouse et l’urine de la vache entrent aussi dans la fabrication de mélanges utilisés dans la médecine populaire. Les vaches consomment essentiellement les déchets des hommes, tout comme les corneilles et les fourmis, les grands éboueurs de l’Inde.
 
 
Sur un autre plan, la vache est considérée comme le parfait prototype du monde animal. Elle figure dans de nombreux mythes. Dans le récit de l’enfance de Krishna, ce sont de prestigieux rishis qui se sont réincarnés dans les vaches pour accompagner le Dieu pendant son séjour sur la terre. Pour célébrer un événement heureux, un mariage ou une naissance par exemple, et en remercier les Dieux, on donne volontiers la liberté à quelques vaches ou taureaux, ceux que l’on rencontre dans les rues. Les sadhus et yogis s'enduisent le corps de cendres de bouse de vache.      
 
L'abattage des vaches est interdit dans tout le pays, à l'exception des états sous contrôle communiste du Kerala et du Bengale, au grand scandale des hindous orthodoxes.
 
Au Québec, le lait, le steak haché………AMEN!

 

 
categorie: 
Québec